2020, année mémorable

 

Après la fusion, les évolutions

C’est au 1er janvier 2017 qu’est devenue effective la fusion des ex Ligues Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes, faisant de la Région Nouvelle-Aquitaine, ainsi créée, la plus grande région française, avec 12 départements. Les difficultés sont encore réelles compte tenu des distances et des temps de déplacement, afin de se réunir ou organiser des compétitions. Nous progressons sur la voie de la convergence des différentes pratiques de l’athlétisme aussi bien en période estivale qu’hivernale dans un territoire aussi vaste.

L’année 2019 a été également marquée par la difficulté de valider un budget qui prend en compte, notamment, la baisse significative des financements publics. Cette année 2019 a été la première année de la mise en place de la nouvelle Agence Nationale du Sport (ANS) qui se substitue au CNDS dont la mise en œuvre a été pilotée par la FFA.

Enfin nous avons eu connaissance de la nouvelle organisation résultant de la réforme territoriale avec un rapprochement des services entre la Jeunesse et les Sports et l’Education nationale. Une délégation régionale académique à la Jeunesse, à l’engagement et au Sport (DRAJES) sera créée au sein de chaque rectorat de région académique le 1er juin 2020 (17 régions académiques regroupant 30 académies). Au niveau départemental, un service Jeunesse, engagement et sport sera constitué au sein de chaque Direction des services départementaux de l’éducation nationale (DSDEN).

L’avenir des Conseillers Techniques Sportifs (CTS), placés auprès des fédérations et des Ligues (CTR) se voit aujourd’hui menacé, et il se pourrait que les fédérations sportives prennent en charge les CTS, avec une suppression progressive de postes qui fait actuellement polémique.

Toute réforme provoque des interrogations, des difficultés ; nous devons inventer collectivement de nouvelles règles de fonctionnement pour notre avenir dans le cadre d’un budget contraint. C’est un challenge qu’il nous faut relever.

2019 a été une année sportive dont les résultats de nos athlètes et de nos clubs ont été encourageants. Toute notre attention doit être portée au soutien des clubs de la Ligue, de leurs entraîneurs, des dirigeants, des salariés, mais aussi des bénévoles sans qui notre Athlétisme ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui.

2020, une année mémorable

Cette nouvelle année sera riche en grands évènements internationaux : jeux Olympiques de Tokyo, Championnats d’Europe… L’athlétisme, sport majeur, fera l’objet d’une large médiatisation qui traditionnellement devrait permettre d’accueillir de nouveaux pratiquants.

Nos différentes compétitions et Championnats Régionaux devraient, à n’en pas douter, connaître des succès certains.

Je tiens à souligner le développement des nouvelles formes de pratiques, de l’Athlétisme Forme Santé, qui attirent tous les ans de plus en plus de pratiquants.

2020 marquera le centenaire de la FFA auquel la LANA se joindra ; nous procèderons à la mise en place d’une exposition pour faire connaître nos athlètes, nos clubs, nos valeurs.

2020 année olympique sera également une année élective au cours de laquelle il faudra renouveler nos instances fédérales pour 4 ans.

Je souhaite que nous puissions nous rassembler autour d’un projet de développement et de performance mettant nos clubs et les pratiquants licenciés au centre de notre démarche.

Bonne année.

 

Eric RAUL

Président Ligue Athlétisme Nouvelle-Aquitaine, Vice-Président du Comité Régional Olympique et Sportif Nouvelle-Aquitaine